Oh la belle poutre!!

Publié le par baptiste-et-nico

Bonjour à tous, nous revoilà pour la suite de nos travaux. Vous avez fait un bon de presque un an depuis la lecture de la dernière page, nous sommes à l'été 2008:


 
Les fleurs sont magnifiques et le jardin prospère.

L'hiver et le printemps 2008 nous ont été nécessaires pour monter les murs en parpaing qui viendront soutenir notre plancher en bois. Nous avons reçu notre plancher en kit au début de l'été. La première étape de la pose et non la plus réjouissante a été de poncer et de lasurer la poutre maîtresse de notre séjour ainsi que les solives du plancher.

La grosse poutre en sapin douglas a été rentrée à l'abri et deposée sur le sol avant montage. Comme il faut bien démarrer un jour nous avons donc commencer par hisser cette poutre à l'aide de deux palans à chaines ainsi que des sangles passées autour de la poutre du faîtage au sommet du toit.


Et voilà le travail, la poutre est bien calée dans son logement. Merci à M. Petit, notre voisin dévoué, pour son aide précieuse parce qu'a deux ça aurait été un peu cho pour y arriver.


Vue de l'autre côté la poutre viens s'appuyer sur le nouveau mur en parpaing construit pendant l'hiver.


Petite vue de l'intégralité de la poutre.


La même poutre scellée définitivement dans un mélange de ciment et de chaux, depuis rien n'a bougé malgré la chaleur du conduit de cheminée qui passe tout prêt.



Comme nous avons décidé de changer l'orientation des solives, il nous a fallu reboucher les trous des anciennes et créer de nouveaux emplacements pour accueillir les nouvelles solives.



Quelques unes des nouvelles solives, poncées, lasurées en 2 couches et sechées au soleil nivernais, prêtes a trouver leur emplacement. Nous aimons beaucoup ce bois qui possède des nuances de teintes agréables  qui vont du jaune très pâle au roux très soutenu presque rouge.
Voilà, dans la prochaine page on attaque la pose proprement dite du plancher.
Merci de votre fidélité. Laissez vos commentaires.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article